Bienvenue sur
Carnets de route

Carnets de route regroupe des informations spécifiquement destinées aux personnes réfugiées et en demande d’asile, ainsi qu’aux personnes qui les accompagnent. Carnets de route vise à faciliter le processus d’installation à l’arrivée et lors des premières années au Québec.

Ici, vous y trouverez une expérience engageante: des informations fiables, organisées et accessibles sur le fonctionnement de la société québécoise, des démarches à entreprendre, des listes de tâches, des lignes du temps, des schémas résumés, et beaucoup plus encore!

Cliquez si vous souhaitez consulter le site Web en français ou en anglais, puis répondez aux trois prochaines questions pour être dirigé·e vers les bonnes informations.

Parlez-vous:
Image d'une carte de résidence permanente
Exemple d’une carte de résidence permanente
Êtes-vous arrivé·e au Canada avec la résidence permanente?
Retour à la question précédente
Image d'un avis de décision positif de la CISR
Exemple d’un avis de décision positif de la CISRCommission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada
Est-ce que vous avez reçu votre décision de la CISRCommission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada suite à votre audience?
Retour à la question précédente
Utilisez-vous un ordinateur public?
Retour à la question précédente

Votre profil

Demande d'asile

Vous avez demandé l’asile à un point d’entrée ou à l’intérieur du Canada. Vous êtes en attente de votre audience qui décidera si vous êtes reconnu·e comme une personne réfugiée ou à protéger.

Demande d'asile acceptée

Après avoir demandé l’asile auprès du Canada, vous avez eu votre audience et avez été reconnu·e comme une personne réfugiée ou à protéger. Vous pouvez demander la résidence permanente.

Demande d'asile refusée

Après avoir demandé l’asile auprès du Canada, vous avez eu votre audience et n’avez pas été reconnu·e comme une personne réfugiée ou à protéger. Vous explorez les différents recours qui existent.

Réfugié·e

Vous êtes arrivé·e au Canada en tant que personne réfugiée et avec la résidence permanente. Vous êtes accompagné·e soit par un organisme d’accueil, soit par un groupe garant (parrain) pendant votre première année au Québec.

Emploi

Organisations et personnes clés

1. Mises à jour – Emploi

Le contenu de Carnets de route a été mis à jour en novembre 2023, sauf indication contraire. Il se peut que certains éléments aient changés depuis. En cas de doute, consultez les sources et ressources présentes dans la section. Vous pouvez également nous signaler toute information nécessitant un changement à travers le Support technique. Les dates de mises à jour peuvent varier selon la section.

2. Travailler au Québec

2.1 Numéro d’assurance sociale (NASNuméro d’assurance sociale )

(Collectif Bienvenue, 2023d; Emploi et Développement social Canada, 2022; IRCCImmigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada , 2023o; MIFIMinistère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (du Québec) , 2023; Service Canada, 2017; TCRITable de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes , 2021)

Vous devez avoir un NASNuméro d’assurance sociale pour travailler, qui est un numéro confidentiel de neuf chiffres. Obtenir un NASNuméro d’assurance sociale est gratuit et obligatoire pour travailler. Soyez prudent·es avec qui vous partagez votre NASNuméro d’assurance sociale .

Votre employeur ou employeuse vous demandera votre NASNuméro d’assurance sociale lors de votre embauche.

Ne donnez pas votre NASNuméro d’assurance sociale à n’importe qui. Avec ce numéro, une personne malintentionnée pourrait vous frauder.

Pour obtenir votre NASNuméro d’assurance sociale :

En personne

Présentez-vous dans un Centre Service Canada et apportez les documents à fournir. Bureaux de Service Canada au Québec

En ligne

Consultez le Demande de numéro d’assurance sociale – Gouvernement du Canada

Vous devez produire des copies des documents originaux à fournir.

Par la poste

Envoyez votre demande en courrier recommandé à l’adresse indiquée sur le formulaire GC-NAS2120 Demande de numéro d’assurance sociale, dans lequel vous trouverez des instructions: formulaire de demande de NAS

Vous devrez fournir ces documents:

  • Votre permis de travail
  • Votre Document du demandeur d’asile
  • Votre carte de résidence permanente ou votre confirmation de résidence permanente
  • Une carte d’identité (carte RAMQRégie de l’assurance maladie du Québec ou votre passeport), si vous en avez une.

Si vous soumettez un document qui n’est pas en français ou en anglais, celui-ci devra être traduit et certifié conforme. Voir la section Traduction certifiée dans Informations à lire avant tout.

3. Recherche d’emploi

(Cleveland, Hanley, Salamanca Cardona, et al., 2021; Collectif Bienvenue, 2023d; Hanley, 2020; TCRITable de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes , 2021; Ville de Sherbrooke, 2023h)

3.1 Aide à la recherche

(AXTRA, s. d.; Gouvernement du Québec, 2023aa; MIFIMinistère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (du Québec) , 2023; Réseau des carrefours jeunesse-emploi, 2023)

«Moi au début, j’ai poussé les portes, vraiment, je suis allée dans des organismes communautaires. J’ai dit dans quoi je voulais travailler et on m’a aidée à monter mon CVCurriculum vitae , à envoyer des candidatures. Tout ça, c’est ton processus et c’est un accompagnement. C’est un cadre qui t’aide à arriver à tes objectifs.» – Bernadette

3.2 Démarches

(Comité sectoriel de main-d’oeuvre en tourisme, 2023; Gouvernement du Québec, 2023t)

3.2.1 Espaces de recherche d'emploi

Sites Web de recherche d’emploi

Bouche à oreille

Les personnes autour de vous pourraient vous aider à trouver un emploi, par exemple en vous recommandant à leur employeur ou employeuse.

Salons et foires d’emploi

Durant ces événements, les compagnies qui souhaitent embaucher présentent leurs offres d’emploi. 

Groupes Facebook

Certains groupes Facebook affichent des offres d’emploi. Soyez prudent·e face aux offres d’emploi frauduleuses.

Agences de placement

Il est préférable d’être engagé·e directement par un·e employeur ou employeuse. Si cela n’est pas possible, il existe des agences de placement qui agissent comme intermédiaires. Elles peuvent vous envoyer dans différents milieux de travail. Soyez vigilant·e envers ces agences, car elles ne sont pas toujours fiables.

«J’ai reçu beaucoup d’aide à mon arrivée. Maintenant, moi j’aide les personnes comme je le peux en faisant du bénévolat, pour participer dans cette chaîne d’aide.» – Carolina A.

«Moi, ce qui m’a vraiment aidé, c’est que j’ai fait beaucoup de bénévolat. J’ai fait du bénévolat dans un organisme communautaire et au PRAIDAProgramme régional d’accueil et d’intégration des demandeurs d’asile . Je me suis constituée comme ça des ami·es, ma bulle, ma deuxième famille.» – Bernadette

3.2.2 Autres options pour trouver un emploi

Reconnaissance de ses diplômes et compétences

Travail autonome

Le travail autonome consiste à travailler à son propre compte, par exemple en faisant des contrats de traduction. Pour vous orienter: Accompagnement pour les entreprises et les travailleurs autonomes | Revenu Québec

Stages

Il est parfois possible de faire des stages (rémunérés ou non) dans certains milieux de travail, ce qui vous donne de l’expérience au Québec. Les milieux de travail engagent parfois les stagiaires à la fin de leur stage.

Projet de Recrutement Santé Québec

Un projet pilote permet aux personnes en demande d’asile de travailler dans le domaine de la santé. Vous devez notamment avoir un permis de travail valide et maîtriser suffisamment le français. Pour connaître toutes les conditions d’admissibilité et les démarches à entreprendre, consultez les sites Web suivants:

Projet d’employabilité en tourisme

Ce projet pilote permet aux personnes en demande d’asile qui ont un permis de travail ou ont démarré les démarches pour l’obtenir de travailler en tourisme.

Pour plus d’informations: Projet-pilote pour l’intégration en emploi de demandeurs d’asile dans les entreprises touristiques 

Bénévolat

Le bénévolat est une activité répandue au Québec. Cela peut être une opportunité de pratiquer le français et rencontrer de nouvelles personnes en attendant de trouver un emploi salarié. Faire du bénévolat peut aussi aider dans la recherche d’emploi. Renseignez-vous en consultant le site Web de la Fédération des centres d’action bénévole du Québec: Liste des centres – FCABQ

Si vous êtes à Montréal, le PRAIDAProgramme régional d’accueil et d’intégration des demandeurs d’asile (514-484-7878, poste 64500) et le Collectif Bienvenue (Faites du bénévolat — Welcome Collective) ont des programmes de bénévolat pour les personnes en demande d’asile.

3.2.3 Étapes à suivre pour postuler à un emploi

Il existe plusieurs autres avenues pour postuler à un emploi. Le parcours plus classique présenté ici ne convient pas nécessairement à tous les contextes.

  1. Préparez votre CVCurriculum vitae , qui indique vos coordonnées et vos expériences de travail.
  2. Envoyez votre CVCurriculum vitae aux employeurs et employeuses qui vous intéressent. 
    • Vous pouvez aussi vous rendre sur place avec votre CVCurriculum vitae et demander de parler avec le ou la responsable.
    • Il est possible que vous deviez remplir un formulaire fourni par l’employeur ou l’employeuse plutôt que de donner votre CVCurriculum vitae .
    • Pour les postes qui exigent un certain niveau d’études, envoyez aussi une lettre de motivation (dans laquelle vous expliquez pourquoi vous devriez être engagé·e).
  1. Si votre candidature intéresse la compagnie, vous passez une ou deux entrevues, parfois au téléphone pour commencer. 
    • Durant l’entrevue, vous devez répondre à des questions de la personne responsable. Celle-ci veut vérifier que vous avez les compétences requises pour le travail. 
    • Il est important d’arriver au moins 15 minutes avant l’heure de l’entrevue et de s’habiller de manière professionnelle. 
    • Si votre candidature est retenue après les entrevues, vous avez l’emploi! Plusieurs jours ou semaines peuvent s’écouler avant que vous n’obteniez une réponse. Notez que certaines compagnies ne communiquent qu’avec les candidatures retenues. Vous pouvez demander à la personne responsable d’avoir une estimation des délais et la relancer, en cas de besoin.
    • D’autres démarches pourraient suivre, par exemple, la signature d’un contrat ou l’envoi de documents d’attestation d’études.

3.3 Fraude potentielle

(CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail , s. d.-c; Meza, 2020)

Attention aux agences de placement frauduleuses, qui disparaissent du jour au lendemain sans payer les employé·es. Si possible, recherchez l’agence ainsi que l’employeur ou l’employeuse sur Internet et vérifier le statut de l’agence de placement dans le registre de la CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail . Méfiez-vous s’il n’y a pas de bureau avec une adresse fixe.

Registre des titulaires de permis d’agence – CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail  

Pour vérifier le statut d’une agence de placement

 

3.4 Défis reliés à la recherche d’emploi

«Il y a beaucoup de défis par rapport à l’emploi. Le plus important est de réussir à parler anglais ou français. Lorsque nous ne parlons pas du tout français, nous devons travailler plus fort avec de moins bonnes conditions.» – Carolina A.

«Il faut se réinventer en arrivant ici. Le travail le plus facile à trouver est la conciergerie, que ce soit dans les bureaux des compagnies, dans les maisons ou dans les centres commerciaux. C’est aussi facile de trouver du travail en tant qu’opératrice dans les usines. Une fois qu’on a fini la francisation, il y a beaucoup de ressources qui nous aident à trouver un meilleur travail.» – Ingrid

3.5 Le travail non déclaré

(JuriGo.ca, s. d.)

Au Québec, le travail non déclaré (aussi appelé «travail au noir» ou «travail sous la table») est illégal. Si vous travaillez alors que vous n’avez pas encore votre permis de travail, il s’agit d’un travail non déclaré. Même avec un permis de travail, certain·es employeurs et employeuses pourraient tenter de vous payer de façon non déclarée.

Si le gouvernement constate que vous travaillez de manière non déclarée tout en recevant l’aide sociale, vous devez rembourser l’argent reçu du gouvernement et possiblement payer une amende.

3.6 Être payé en argent comptant

(Revenu Québec, s. d.-b)

Il se peut que vous soyez payé·e en argent comptant, par exemple si vous faites du ménage ou des rénovations légères. Si c’est le cas, vous devez déclarer ces revenus, comme toute autre forme de revenu, dans votre déclaration annuelle de revenus. Il est illégal de ne pas déclarer ces revenus.

4. Faire reconnaître ses diplômes et compétences

(Gouvernement du Québec, 2023k; MIFIMinistère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (du Québec) , 2023)

Faire reconnaître vos études et vos expériences de travail à votre arrivée au Québec pourrait grandement aider votre recherche d’emploi. 

Plusieurs services de reconnaissance des diplômes et des compétences ne sont pas accessibles aux personnes en demande d’asile. Vous pouvez demander conseil à Qualifications Québec qui offre du soutien dans la reconnaissance des acquis et des compétences. Vous avez aussi accès à l’évaluation comparative du MIFIMinistère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (du Québec) .

Trois options pour faire reconnaître vos diplômes et compétences professionnelles:

«Dans mon cas, à mon travail, j’ai vraiment su à chaque fois mettre en évidence mes compétences et mes expériences. Ça a toujours vraiment payé. C’est important de ne pas se sentir inférieur·e vis-à-vis des autres collègues qui ont déjà des diplômes d’ici. Parce que les connaissances que tu as reçues, ça reste dans ta tête, le diplôme c’est juste un papier qui te le dit.» – Bernadette

«Ayez confiance en vous. Ayez confiance en votre expérience, en vos connaissances, en votre parcours. Et même si vous avez pas les diplômes canadiens, c’est pas grave, c’est juste une affaire de temps. Mais c’est important de garder cette confiance en soi.» – Mariam

4.1 Reconnaissance des acquis et des compétences – Qualifications Québec

(Qualifications Québec, 2020a)

Si vous avez des compétences dans un domaine sans avoir de diplôme québécois, la reconnaissance des acquis et des compétences pourrait vous aider à les faire valoir. Par exemple, si vous avez travaillé comme secrétaire pendant plusieurs années, mais n’avez pas de diplôme étranger ou québécois. 

Contactez Qualifications Québec qui peut vous informer et vous accompagner gratuitement dans vos démarches.

Vous pourriez faire évaluer vos compétences et compléter des cours pour certaines connaissances qui vous manqueraient. Vous pourriez ainsi obtenir un diplôme d’études québécois plus rapidement. Vous pourriez devoir compléter une formation afin de maîtriser entièrement tous les éléments qui vous manquent pour obtenir un diplôme.

La reconnaissance des compétences est un processus individualisé et peut prendre plusieurs mois. La reconnaissance pourrait ne pas s’appliquer à votre domaine de formation ou à votre profil.

Qualifications Québec

Pour la reconnaissance des acquis et des compétences

4.2 Évaluation comparative – MIFIMinistère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (du Québec)

(Gouvernement du Québec, 2023a)

L’évaluation comparative du MIFIMinistère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (du Québec) compare globalement des programmes d’études issus du système québécois et de celui du pays où vous avez fait vos études. Cette évaluation peut être demandée dans certains contextes, par exemple par un employeur ou une employeuse, ainsi qu’un organisme de réglementation.

L’évaluation comparative ne permet pas d’obtenir un diplôme ou l’équivalent d’un diplôme.

Vous devrez remplir un formulaire et joindre des copies de vos documents scolaires et pièces d’identité, ainsi que des traductions, si nécessaire. Des coûts sont associés à la demande et il peut y avoir des particularités au pays dans lequel vous avez étudié.

Pour envoyer une demande d’évaluation comparative, lisez les instructions du site Web du gouvernement du Québec:

Soumettre votre demande d’évaluation comparative | Gouvernement du Québec

5. Droits du travail

(Cleveland, Hanley, Salamanca Cardona, et al., 2021; CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail , 2021a; Collectif Bienvenue, 2023d; Éducaloi, 2023c; Hanley, 2020; MIFIMinistère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (du Québec) , 2023; Services juridiques de Pointe-Saint-Charles et Petite-Bourgogne, 2017)

Au Québec, les personnes qui travaillent ont des droits qui les protègent des abus et de la discrimination, peu importe leur statut migratoire. Connaître et revendiquer vos droits au travail n’aura aucun impact négatif sur votre statut migratoire, peu importe ce qu’en dit votre employeur ou employeuse. 

La CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail protège vos droits en vertu de la Loi sur les normes du travail. Le CTTICentre des travailleurs et travailleuses immigrants peut aussi vous aider à faire valoir vos droits. Pour du soutien d’un·e avocat·e, consultez la section Accès à un avocat·e et alternatives dans Informations à lire avant tout

Notez les dates de début et de fin de tous vos emplois de même que les périodes d’entrées, de sorties et de repos chaque jour de votre emploi. Si vous vivez des difficultés au travail comme une blessure, un retrait préventif ou de la discrimination, il est important d’en conserver des traces écrites.

CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail

Pour les droits du travail

Clinique juridique – CTTICentre des travailleurs et travailleuses immigrants  

Multilingue – Conseils sur les questions liées à l’immigration et aux droits du travail

Demandez de l’aide rapidement si l’un·e de vos proches, votre employeur ou employeuse: 

  • Confisque vos papiers 
  • Vole votre argent 
  • Vous force à travailler 
  • Et/ou vous force à performer certains services.

Votre employeur ou employeuse doit payer toutes vos heures de travail, même si vous êtes logé·e et nourri·e. Cela vaut pour tous les emplois, incluant le travail agricole (dans une ferme) et le travail domestique.

5.1 Droits

(CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail , s. d.-b, 2021b, 2023)

5.1.1 Droits généraux

Quelques aspects de la Loi sur les normes du travail:

  • Salaire minimum sans pourboire: 15,25 $/heure (en date du 1er mai 2023)
  • Droit à des vacances annuelles payées
  • Prime d’heures supplémentaires
  • Maximum d’heures de travail: 14 heures/jour ou 50 heures/semaine ET au moins 32 heures de congé consécutives par semaine
  • Mesures encadrant le congédiement, incluant l’assurance-emploi (chômage)
  • Compensation s’il y a une blessure ou une maladie reliée au travail
  • Égalité des sexes/genres
  • Droit à la non-discrimination et au non-harcèlement (physique, psychologique et sexuel).

Autres droits reliés au travail auxquels vous pourriez avoir accès:

  • Droit au congé parental lorsque vous avez un·e nouvel·le enfant (RQAPRégime québécois d’assurance parentale )
  • Droit à des congés de maladie payés
  • Selon les conditions de votre emploi, vous pourriez avoir plus de droits que ceux prévus par la Loi sur les normes du travail.

5.1.2 Si vous êtes malade

  • Vous avez le droit de vous absenter du travail jusqu’à six mois sans salaire si vous êtes malade, sans que la maladie soit causée par le travail. Votre employeur ou employeuse pourrait vous demander une note d’un·e médecin. 
  • Vous avez droit à deux jours de congés de maladie payés par l’employeur ou l’employeuse 
    • Si vous travaillez au même endroit depuis trois mois.
  • Vous pouvez demander l’assurance-emploi
    • Si vous êtes malade plus que deux semaines
    • Si vous avez travaillé un nombre d’heures minimum (généralement entre 420 et 700 heures).
  • Votre employeur ou employeuse n’a pas le droit de vous renvoyer parce que vous êtes malade.

5.1.3 Si votre famille s'agrandit

  • Vous pouvez prendre jusqu’à un an de congé parental après la naissance de votre enfant. 
  • Vous pourriez recevoir l’assurance parentale  dans le cadre du RQAPRégime québécois d’assurance parentale comme revenu pendant votre congé parental: Qu’est-ce que le Régime québécois d’assurance parentale? 
  • Les conjoint·es ont également droit à un congé. Les congés peuvent être pris en alternance ou avec votre conjoint·e.
  • Si votre milieu de travail est dangereux pour la grossesse, la CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail pourrait vous offrir un retrait préventif. Vous recevriez alors 90% de votre revenu. 
  • Si votre grossesse met votre propre santé à risque, vous pourriez demander des prestations de maladie de l’assurance-emploi jusqu’à la naissance de votre enfant.
  • Votre employeur ou employeuse n’a pas le droit de vous renvoyer parce que vous êtes enceinte, parce que vous prenez un congé parental ou parce que vous prenez un retrait préventif.

5.1.4 Si vous avez des responsabilités familiales

  • Vous avez le droit de refuser de faire des heures supplémentaires si vous devez offrir des soins à un·e membre de la famille, par exemple aller chercher vos enfants à la garderie. 
  • Vous avez droit jusqu’à 10 congés par année pour des raisons familiales, par exemple pour accompagner votre enfant chez le ou la médecin. 
  • Votre employeur ou employeuse n’a pas le droit de vous renvoyer parce que vous exercez vos responsabilités familiales.

5.1.5 Pour en savoir plus sur vos droits au travail

CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail

Pour les droits du travail

Clinique juridique – CTTICentre des travailleurs et travailleuses immigrants  

Multilingue – Conseils sur les questions liées à l’immigration et aux droits du travail

5.2 Compensation pour accident ou maladie de travail

(Éducaloi, 2023a)

Votre employeur ou employeuse a la responsabilité d’assurer votre santé et votre sécurité au travail. Il ou elle doit notamment vous fournir de l’équipement adéquat, un environnement de travail sécuritaire, etc.

Si vous vous blessez ou que vous êtes malade, demandez-vous si votre travail a engendré cette blessure ou cette maladie. Par exemple:

  • Êtes-vous malade parce que vous respirez des produits toxiques à votre travail? 
  • Êtes-vous blessé·e parce que vous avez déplacé des objets lourds à votre travail?
  • Êtes-vous en dépression à cause de mauvais traitements psychologiques que vous subissez à votre travail?

Si votre problème de santé est relié à votre travail: 

Votre employeur ou employeuse pourrait avoir à payer votre salaire pour les 14 premiers jours de blessure ou de maladie pour lesquels vous ne pouvez pas travailler. Après 14 jours, la CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail pourrait vous verser une indemnité de remplacement du revenu.

5.3 Perte d'emploi

(Emploi et Développement social Canada, 2023a)

5.3.1 Conditions de congédiement

Si vous travaillez pour la même compagnie depuis trois mois ou plus, on doit vous aviser par écrit si on souhaite vous congédier:

  • 1 semaine à l’avance si vous y travaillez depuis moins d’un an
  • 2 semaines à l’avance si vous y travaillez depuis plus d’un an.

Dans tous les cas, votre compagnie doit:

Si votre compagnie ne respecte pas ces conditions de congédiement, contactez la CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail et/ou le CTTICentre des travailleurs et travailleuses immigrants

De plus, un·e employeur ou employeuse n’a pas le droit de vous congédier pour une raison discriminatoire ou parce que vous demandez à ce que vos droits soient respectés. Si c’est le cas, vous pouvez avoir recours à la CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail ou à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (voir la section Droits et protections).

5.3.2 Assurance-emploi

Vous devez avoir travaillé un certain nombre d’heures déclarées (souvent entre 420 et 700 heures) pour avoir droit à l’assurance-emploi après la fin de votre emploi. Vous devez aussi remplir d’autres conditions: Assurance-emploi et prestations régulières – Canada.ca

Pour remplir la demande: Assurance-emploi et prestations régulières – Présenter une demande – Canada.ca

N’hésitez pas à demander de l’aide à un·e intervenant·e pour votre demande d’assurance-emploi. De plus, notez qu’il est possible de soumettre une demande de révision de la décision de Service Canada si vous êtes en désaccord avec celle-ci.

Trouver un bureau de Service Canada au Québec

5.3.3 Pour plus d’informations

Ressources pouvant vous aider dans votre demande d’assurance-emploi:

Mouvement Action-Chômage

Présent dans plusieurs villes du Québec. Recherchez «Mouvement Action-Chômage» sur Internet avec le nom de votre ville ou région.

Clinique juridique – CTTICentre des travailleurs et travailleuses immigrants  

Multilingue – Conseils sur les questions liées à l’immigration et aux droits du travail

Droits du travail – Guide de Bienvenue – Collectif Bienvenue

Grand Montréal – Ressources pour les droits du travail 

 

211

Ligne téléphonique multilingue (plus de 200 langues) – Service d’information et de référence sur les services sociocommunautaires

5.4 Plaintes en lien avec le travail

(CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail , s. d.-d)

La CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail est en charge de vérifier si la Loi sur les normes du travail est appliquée, notamment en faisant des inspections. Si nécessaire, la CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail peut généralement vous représenter gratuitement, devant le Tribunal administratif du travail, et ce peu importe votre statut migratoire. Faire une plainte n’aura aucun impact sur votre statut migratoire.

Si votre employeur ou employeuse ne respecte pas les normes du travail, vous pouvez faire une plainte auprès de la CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail

Attention, il faut faire la plainte le plus vite possible. Les délais pour déposer une plainte après l’incident varient. Pour en savoir plus, consultez Dépôt d’une plainte | Commission des normes de l’équité de la santé et de la sécurité du travail – CNESST

Si vous voulez faire une plainte alors que vous exercez un travail non déclaré, vous pouvez contacter le CTTICentre des travailleurs et travailleuses immigrants . Notez qu’il est plus difficile de faire valoir ses droits lorsqu’on exerce un travail non déclaré.

5.4.1 Pour plus d'informations

6. Talon de paie

(CNESSTCommission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail , s. d.-a; Fédération des caisses Desjardins du Québec, 2015)

Pour chaque paie versée dans votre compte, vous recevrez un papier qui est un «talon de paie». Il contient des informations concernant: 

  • La période de paie 
  • Votre salaire (net et brut) 
  • Le nombre d’heures travaillées et payées, incluant les heures supplémentaires s’il y a lieu 
  • Ce qui est retenu de votre salaire pour les impôts et autres déductions (votre cotisation syndicale par exemple, si vous êtes syndiqué·e).

Si vous avez des questions sur le contenu, ou un doute sur les déductions indiquées sur votre talon de paie, demandez des précisions à votre employeur ou employeuse.

6.1 Pour plus d'informations

Liste de tâches


Emploi
Emploi
  • Demander un NASNuméro d’assurance sociale auprès de Service Canada
  • Rechercher un emploi
    • Lire la section Emploi sur le site Web de Carnets de route pour connaître différentes ressources et espaces de recherche d’emploi

    • Chercher des offres d’emploi, préparer votre curriculum vitae (CVCurriculum vitae ) et des lettres de motivation et postuler des emplois

    • Se préparer aux entrevues

    • Trouver de l’aide à l’emploi dans des organismes communautaires, si nécessaire

  • Faire reconnaître vos diplômes et compétences
    • Demander conseil à Qualifications Québec, si nécessaire
    • Demander une évaluation comparative auprès du MIFIMinistère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (du Québec) , si nécessaire
  • Lire la section Emploi sur le site Web de Carnets de route pour s’informer sur ses droits au travail

  • En cas de perte d’emploi, demander l’assurance-emploi auprès de Service Canada, si admissible

  • Signaler dès que possible un changement d’adresse et de courriel: voir la section Informations à lire avant tout

Avez-vous trouvé ces informations utiles?

Je recherche

    Filtrez les résultats

    Autres langues

    Chrome
    Safari